ecofolio

Le papier est entièrement recyclable, au moins 5 fois. Alors triez vos papiers, c’est un geste simple : TOUS vos vieux papiers se trient et se recyclent. Où que vous soyez ! A la maison, dans la rue, au bureau.

Tous les papiers se trient et se recyclent

Bien entendu, les journaux, les magazines, les courriers publicitaires, les prospectus… Mais aussi les enveloppes à fenêtre, les cahiers à spirale ou encore les blocs notes avec leurs agrafes.

Comment recycler du papier ?

Le processus est simple. Enfant, nous l’avons tous expérimenté ! Quelques vieux papiers immergés dans de l’eau savonneuse sont nettoyés de l’encre et autres résidus. Puis nous avons égoutté, tamisé, compressé et séché la pâte obtenue pour fabriquer une nouvelle feuille, prête à recevoir un nouveau dessin. Les entreprises de recyclage ne font pas autre chose !
Sauf que c’est à très grande échelle et de manière beaucoup plus précise ! Ainsi, de la pâte liquide obtenue en ajoutant de l’eau, il est possible de retirer tous les éléments qui ne sont pas de la fibre de papier comme les agrafes, les plastiques, les spirales. Certains sont réorientés vers d’autres filières et ceux qui ne peuvent être recyclés sont éliminés. Ensuite on retire l’encre. On obtient alors une nouvelle matière première. Tamisée, écrasée par de très gros rouleaux puis séchée, elle redevient alors du papier. Seule différence notable avec le procédé artisanal, ce papier recyclé, a des caractéristiques très proches du papier issu de pâte vierge.

1- Les bénéfices économiques


En triant vos papiers, vous favorisez l’économie du recyclage. Les papiers ne sont plus un déchet, ils deviennent une nouvelle matière première créatrice de valeur, à même de soutenir l’industrie et l’emploi locaux.
1-1 Une matière première quasiment intarissable
Le bois est une matière première très demandée. En France, l’industrie papetière ne consomme que 18,5% de la récolte annuelle de bois. Le reste est consommé par d’autres usages en forte progression comme la fabrication de meuble. Cette demande croissante entraîne une augmentation continue de son prix. Donc à terme une augmentation du prix des produits en papier comme les cahiers ou les ramettes fabriqués à partir de pâte vierge. A contrario, les vieux papiers sont une ressource abondante. Et assez peu exploitée (ils représentent tout de même dans nos poubelles 14,5% de nos déchets !).
En effet, aujourd’hui, seul 1 papier sur 2 est trié donc recyclé. Les autres papiers, jetés avec les ordures ménagères sont soit brulés soit enfouis dans des décharges.
Trier ses papiers, c’est fournir aux industries papetières une matière première abondante et meilleure marché.

1-2 L’économie du recyclage est une économie d’innovation
Pour garantir la qualité du papier recyclé, les industriels du papier investissent. Que ce soit dans les centres de tri, pour séparer les papiers des autres matériaux. Chez les papetiers, pour fabriquer des papiers de meilleure qualité. Chez les imprimeurs, pour réduire les éléments qui pourraient perturber le recyclage ou diminuer la qualité de la fibre.

1-3 L’économie du recyclage est une économie locale
Parce qu’il est moins coûteux et plus efficace de transformer les vieux papiers à proximité de leurs lieux de collecte, la filière des papiers recyclés se construit localement, autour des centres de tri, des usines de recyclage et de transformation. L’industrie du papier et du recyclage représente ainsi plus de 90 000 emplois en France (l’emploi dans le secteur du recyclage a augmenté de 36% en 10 ans).

 

2- Les bénéfices environnementaux

En triant vos papiers, vous contribuez à une moindre consommation de nos ressources naturelles.

Le papier recyclé, un produit éco-responsable.
On entend souvent que le papier tue la forêt. Ce n’est pas tout à fait vrai. S’il existe des problématiques importantes de déforestation et de traçabilité du bois, il faut distinguer ces pratiques nocives pour l’environnement de l’industrie papetière européenne.
Chez nous, la plupart du temps, le papier est fabriqué à partir de déchets de bois issus d’autres industries comme le meuble ou d’éclaircies réalisées lors de l’entretien des forêts. Ces arbres sont issus de forêts gérées durablement où chaque arbre abattu est replanté.
Moins nocif pour la forêt certes mais pas sans impact écologique non plus.
En effet, il existe en France très peu d’exploitations fournissant du bois pour la pâte à papier. Il faut donc importer cette matière première, avec un bilan carbone défavorable. Fabriquer du papier à partir de vieux papiers, permet de diminuer les tensions sur la matière bois. Abondante, cette nouvelle ressource est disponible à proximité immédiate des entreprises de transformation.

Une fabrication éco-responsable
La production de papier recyclé, comparée à la production de pâte vierge, consomme entre 2 et 5 fois moins d’énergie et d’eau. De plus c’est une industrie assez récente qui utilise des process industriels performants et veille à maîtriser son empreinte écologique. Notamment en réutilisant ses déchets de production, qu’il s’agisse d’eau ou de chutes de papier par exemple.

Alors pourquoi le papier recyclé n’est-il pas moins cher que le papier vierge ?
Parce que nous en achetons peu ! Par habitude le plus souvent. Faire progresser la consommation de papier recyclé est le rôle de chacun. En repensant ses usages et sa consommation. Est-il vraiment nécessaire d’imprimer sur du papier extra-blanc son billet de train ? Ne faut-il pas privilégier l’achat de cahiers en papier recyclé pour sensibiliser nos enfants aux éco-gestes ? À nous de jouer !